Très diffusé aux États-Unis, le West Coast swing (également appelé slow swing ou sophisticated swing et parfois abrégé en WCS) est la danse officielle de la Californie (côte Ouest des États-Unis). Les français découvrent petit à petit cette danse que l'on peut considérer comme un style différent pour danser le rock 6 temps mais avec une connotation plus spectaculaire aux vitesses lentes.

Les Origines du WCS

Comme toutes les danses dites "swing", le West Coast swing est issu du lindy hop des années 1920. Cette manière de danser le swing apparaît vers 1938 dans les salles de danse de San Diego où les danseurs au style débridé (jitterbug ou lindy hop) occupaient naturellement le centre de la piste de danse alors que les danseurs au style plus cool occupaient le pourtour de celle-ci. C'est ce style plus sophistiqué qui, dans les années 40 et 50, a subsisté aux dépens du premier, jugé trop dangereux. La première codification du West Coast swing (alors appelé Western Swing) serait due à Arthur Murray dans les années 50. Skippy Blair lui succéda dans cette tâche et c'est à cette époque que le nom de West Coast swing fut officialisé.

Évolution

Si le West Coast Swing des origines se dansait sur 6 temps (et c'est toujours le cas) avec le 1-2 sur place et systématiquement déhanché, le développement des figures amena à introduire un 1-2 de type "marche marche" afin d'augmenter les déplacements et les effets de style. Le West Coast swing se danse aujourd'hui avec une posture plutôt droite et des mouvements très "coulés". Bref, c'est une danse à l'allure élégante. Certains couples vont même jusqu'à pousser le côté flirt du couple : minauderies ou provocation pour la fille et côté un peu gigolo et crâneur pour le garçon. L'Europe connaissait assez peu ce style de danse il y a 15 ans, en particulier en France parce qu'il y a une forte prédominance du rock (que les américains ne connaissent pas en tant que danse). Depuis, ça et là, des cours ou stages de West Coast swing ont été organisés par des écoles de la région parisienne, puis le danse s'est développée dans le reste de la France. Cette diffusion continue d'ailleurs toujours, car de nombreuses villes n'ont pas encore leurs cours réguliers.

Le WCS en France

Le West Coast Swing est revenu à la mode en France au début des années 2000. Auparavant, il était déjà dansé, mais considéré comme une danse ringard. Le WCS, tel qu'on le connait, s'est implanté dans le sud de la France à Montpellier grace au Sea Sun & Swing, puis à Lyon, Toulouse et Bordeaux. Actuellement, le West Coast swing se danse pratiquement partout en France. Les stages (évènements sur un week-end ou une semaine avec des professeurs reconnus) sont nombreux, au rythme de un par mois en moyenne dans l'hexagone. Les villes les plus dynamiques proposent 1 voire plusieurs soirées par semaine ; ce qui est un plus non négligeable pour progresser et s'amuser. Le West Coast Swing est actuellement en plein essor, de nouvelles écoles se mettent à l'enseigner chaque année et le niveau des français ne cesse de s'améliorer lors de compétitions internationales.